1

Désolée pour le délai entre les articles. J’avais perdu le feu sacré!

Bon, je réalise que je ne vous ai pas parlé de la fête des enfants et de tout ce qui suit.  Voici donc pour commencer, le récit de la fête des enfants.

Pas de nouvelle. Bonne nouvelle?

C’est faux!  Lors de l’averse historique qui est passée par Montréal, notre modeste demeure a pris l’eau.

Ça fait un peu plus d’une semaine que j’ai les reins sur le long comme on dit. L’autre semaine, je faisais du ménage et lorsque j’ai eu terminé, je sentais que la douleur s’en venait.  Après le repas, j’étais « out » et j’ai dû aller me coucher un peu avec des Advil pour pouvoir me déplacer sans trop de problème. Il faut dire que tant qu’on bouge, ça va, car on est « réchauffé » mais dès que je m’assoie, c’est l’enfer dès que je me lève de ma chaise.

J’espère que vous ne m’en voulez pas trop pour mon silence. Il se trouve que je suis en panne d’inspiration!!!  Il faut dire que ce blogue n’a jamais été destiné à écrire la platitude de notre vie quotidienne dans le genre :

« Nous nous sommes levés à 7h00 ce matin, j’ai mangé deux toasts, préparé les boîtes à lunch des enfants… »

Nous habitons « Los Sombreros », « Les chapeaux » si vous préférez. C’est l’un des premiers appartements construit dans le but d’être loué. Il a vu passer nombre d’étrangers mais également des membres de la famille Tremblay. Diego, le frère de Carlos, y a habité avec Véronique pendant plusieurs années et Ingrid y a passé les premières années de sa vie. Au départ, l’appartement n’avait qu’une seule chambre mais avec le temps, il a été agrandit afin d’être plus polyvalent.