C’est presque terminé.

Les enfants ont fini l’école le 3 juillet sans aucun regret. Une autre étape franchie et, pour eux, des centaines de jour en moins avant de revoir leurs amis du Canada. Au fil des derniers mois, cette partie d’eux-même est devenue tranquillement une obsession. Revoir leurs amis, c’est aussi le retour à la normale, dans leur maison, dans leur quartier, dans un cadre qui ne les déstabilisent pas.

Ils ont aimé l’expérience mexicaine bien sûr, le climat en particulier mais rien de tous les aspects positifs du voyage ne vaut leur vie d’avant. La retrouver est devenu vicéral.

Carlos parle de départ pour la mi-août. Les enfants voudraient presque partir tout de suite. Moi, j’aimerais partir quelques jours après l’arrivée du frère de Carlos vers le 8 août. Donc, pas de consensus. Au final, une date ou une autre n’a pas tellement d’importance à priori mais le 8 me paraissait un juste milieu et me laisserait plus de temps pour préparer le retour en classe fin août.

Nos amis, les Brevet, vont arriver dans la journée et resteront avec nous plusieurs semaines. Ils logeront dans l’appartement « Las mariposas » cette fois-ci (anciennement El alacran). Nous avons très hâte de les voir arriver.

Comme Isabelle doit passer ses examens pour choisir son école secondaire au même titre que le jeune Clément Brevet, l’un et l’autre devront réserver une partie de leur été à réviser le programme scolaire de 5ième année. La grande soeur, Marie Brevet, les accompagnera dans cette tâche.

Normalement, je dois terminer un site web pour un client d’ici la fin du mois de juillet ce qui devrait m’occuper d’ici là.

J’espère que nous aurons l’occasion d’aller marcher dans la montagne. J’aimerais bien leur montrer El Orito, la zone écologique que j’ai silloné presque à tous les jours lors de mes promenades avec les chiens.

Je crois savoir que Carlos et Philippe (Brevet) envisagent de faire un marathon à Silao cette fin de semaine mais comme Carlos a été malade ces jours-ci (des huitres pas fraiches semble-t-il), je ne sais pas si ça va avoir lieu.

Nous avons commencé à trier les choses que nous n’allions pas emporter avec nous (livres scolaires, etc.) et qui devront rester ici. Nous avons acheté un nouveau divan pour l’appartement que nous habitons pour remplacer le vieux divan lit que les chiens avaient adopté. Il reste toute sorte de petits détails à prévoir encore mais dans l’ensemble, rien d’insurmontable.

Je ne sais pas si le temps et l’énergie seront au rendez-vous pour vous écrire à nouveau mais à notre retour, je devrais poursuivre encore un peu ne serait-ce que pour vous décrire comment s’est passé le retour.

À bientôt donc!