1

La signalisation

Le Mexique est un vrai paradoxe à ce chapitre. Pour tout ce qui a trait à aider les conducteurs à se diriger (prendre la bonne sortie, indiquer les sens uniques, etc.), c’est l’enfer. Mieux vaut avoir un GPS car, en plus, si on manque notre sortie, c’est très difficile de retrouver son chemin dans un dédale de rues qui portent toutes les mêmes noms d’une ville à l’autre.

Par contre, et le paradoxe est là, le gouvernement mexicain a à cœur d’encourager ses citoyens à prendre de bonnes habitudes. Ainsi, on voit quantité de panneaux sur les autoroutes ou routes secondaires qui proclament des règles de conduite (au sens de « conduire une voiture » mais aussi au sens de « civisme »).  Tout ça me paraît un peu paternaliste mais je trouve la pratique très distrayante.  Voici quelques exemples de panneaux que j’ai pris en note.

– No tire basura. (Ne lancez pas des déchets) — Excellente idée!  Pensons environnement!

– Se consignara a las autoridades a quienes se sorprenda arrojando piedras a los vehiculos. (Auront affaire aux autorités ceux qui seront surpris en train de lancer des pierres sur les véhicules) — C’est vrai que ça n’est pas gentil lancer des roches à tout venant!

– Disminuya su velocidad. (Diminuez votre vitesse) — Celle-là revient souvent dans des contextes très évidents comme des courbes dangereuse ou à l’approche de « speed bump ».

– Conductor, cuidado con los peregrinos. (Chauffeur, attention aux pèlerins) — Sur l’autoroute svp.

– Peregrinos, cuidado con los vehiculos. (Pèlerins, attention aux véhicules) — Très sage en effet… mais que font-ils sur l’autoroute ces gens-là?

– Revise sus frenos. (Révisez vos freins) — Hummmm!  Pas bête du tout!

– Maneja con precaución, tu familia te espera. (Conduit prudemment, ta famille t’attend) — Sortez les mouchoirs!

– No maneje cansado. (Ne conduit pas fatigué) — Sinon… quoi?!!!

– Guarde su distancia. (Garder vos distances) — Arrête de coller le gars en face de toi… après tout, il est peut-être fatigué!

– Evite accidentes. (Évite les accidents) — Sans blague!

– Carril izquierdo solo para rebasar. (Voie de gauche seulement pour dépasser) — Oui, oui, oui, j’ai déjà lu ça quelque part!

– Elija su carril oportunamente. (Choisis ta voie correctement) — Donc, si je veux prendre la prochaine sortie, mieux vaut me tenir à droite plutôt que de couper plusieurs véhicules dans des conditions extrêmement périlleuses.  Bof! Même à Montréal on ne fait pas ça!

– Conceda cambio de luces. (Baisse tes phares si tu rencontres un véhicule) — Ne s’adresse qu’aux véhicules ayant des phares en état de marche évidemment.

– No se estatione en curva. (Ne vous stationnez pas dans une courbe) — Ouiiiiii!  J’adopte!

– Transito lento, carril derecho. (Trafic lent, voie de droite) — Faut dire qu’ici, on n’a pas trop le choix. Ou bien, on a affaire à des bombes qui roulent à tombeau ouvert ou bien c’est papy qui traine sa vieille camionnette.

– Con niebla y lluvia, disminuya velocidad. (Lorsqu’il y a des nuages ou de la pluie, diminuez votre vitesse) — Comme ça, si on ne voit pas devant ou c’est glissant, vaut mieux ralentir?  Ouin, j’vais y penser.

– No hay que llegar primero, hay que llegar a salvo. (Il ne s’agit pas d’arriver le premier mais d’arriver en bonne santé) — Si ça ce n’est pas paternaliste…

– Respete el alto del semaforo. (Respecte l’arrêt au feu de circulation) — Vaudrait peut-être mieux mettre un rond-point finalement…

– No rebase con raya continua. (Ne dépassez pas avec des lignes continues) — Comment ça? Si je roule super vite, la ligne est toujours continue… ce n’est pas juste!

– No prenda fuego sobre el pavimiento. (Ne mettez pas de feu sur le pavé) — Mettre le feu sur le pavé?!!!  J’ai mon voyage!

Prochain article : l’entretien des véhicules…