1

Il y a longtemps que je voulais vous parler des oiseaux d’ici.  Vous devez vous imaginer qu’une faune exotique nous environne de toute part. Peut-être même entendez-vous déjà le croassements des perroquets. En fait, il n’en est rien. Pas de quetzalcoalt. Pas de toucan. Pas d’ara. Les oiseaux d’ici ressemblent à ceux du Québec et certains viennent d’ailleurs passer l’hiver ici.

Parmi tous ces volatiles, deux ont retenu particulièrement mon attention. L’un en raison de son plumage flamboyant et l’autre par son chant.

Moucherolle vermillon

Pyrocephalus rubinus – Vermilion Flycatcher

Le Moucherolle vermillon mâle

Le Moucherolle vermillon mâle

Le Moucherolle vermillon est une petite espèce de passereau qui vit dans le sud-ouest des États-Unis, en Amérique centrale et dans le nord et le centre de l’Amérique du Sud. Il fait de 14 à 17 cm de longueur et présente un fort dimorphisme sexuel (mot savant pour dire que le mâle est très différent de la femelle).

Moucherolle vermillon femelle

Moucherolle vermillon femelle

Encore un bel exemple de l’injustice de la nature car, si les mâles ont une couleur rouge vif, les femelles et les juvéniles doivent se contenter de couleurs plus ternes comme le brun et le gris. Le Moucherolle vit dans les buissons des zones désertiques et subtropicales, ou dans les fourrés le long des cours d’eau, dans le sud de l’Amérique du Nord, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Nous en voyons très régulièrement autour de chez-nous et j’ajoute que c’est l’oiseau préféré d’Isabelle par ici.

Troglodyte des canyons

Catherpes mexicanus – Canyon Wren

Troglodyte des canyons

Troglodyte des canyons

C’est une espèce d’oiseau de la famille des Troglodytidae. Il s’agit de la seule espèce du genre Catherpes. Ce troglodyte de 14 à 15 cm de longueur vit principalement dans l’ouest des États-Unis et au Mexique.

Ici, pas d’épanchement en couleur. Il est plutôt terne avec un plumage brun chaud sur le dessus du corps, le croupion et la queue rousse, la gorge et la poitrine blanches, et le ventre châtain finement rayé de couleur plus sombre.

En général, ces troglodytes volent brièvement de rocher en rocher, mais ils effectuent également de plus longues excursions à travers les canyons. Ils se montrent particulièrement habiles pour pénétrer dans les fentes et dans les crevasses.

Où est l’intérêt, me direz-vous?  Son chant. Je ne m’en lasse jamais. Dès que je l’entends, je m’arrête pour l’écouter.????

Chant du troglodyte des canyons