1

L'illusion du travailLa journée se termine et vous avez le sentiment du devoir accompli. On s'étire en se levant de notre chaise et on rentre chez soi. Notre journée a été productive et nos clients sont contents... enfin, ils n'ont rien dit de tel mais on le suppose. Après tout, on travaille si fort. Mieux encore, on nous demande occasionnellement des "miracles" et on livre la marchandise sans sourciller. Ils ne peuvent qu'être contents.

 

Ah oui, il y a bien ce client qui lui ne l'était pas parce que j'ai dû le faire patienter. Mais je n'avais pas le choix, il fallait traiter les urgences d'abord. C'est normal... mais quand j'ai voulu lui expliquer, il n'a pas vraiment compris. Si je me mets à sa place, je serais sans doute fâchée moi aussi mais qu'y puis-je. Impossible de faire plaisir à tout le monde.

Les politiciens en savent quelque chose. Quand on prend des décisions pour des millions de gens, il faut s'attendre à entendre gronder la foule de temps à autre. On court de déficit en déficit mais personne ne veut couper. C'est un cercle vicieux et ça doit être extrêmement frustrant.

C'est vrai que parfois, on pourrait faire les choses autrement. J'aurais pu travailler quelques heures de plus et faire le boulot. Mais, en agissant ainsi, j'accepte de travailler la fin de semaine. Oh, c'est seulement pour cette fois-ci évidemment... que non.

Oui mais mon client aurait été heureux... vraiment ? M'aurait-il chaudement remercié d'avoir sacrifié ma fin de semaine pour lui donner ce qu'il demande à tout prix ? Probablement pas. Il va me remercier bien entendu mais pas plus qu'il ne l'aurait fait si j'avais livré en semaine comme d'habitude.

Avez-vous jamais entendu parler de ce que les psychologues appellent "L'illusion du travail" ? C'est l'histoire d'un serrurier qui se plaint que les affaires vont mal. Lorsqu'il a commencé à travailler, réparer des serrures lui prenait un temps fou et il lui arrivait même de les briser mais au moins les clients appréciaient ses efforts et lui donnaient de bons pourboires. Maintenant, réparer une serrure se fait en un rien de temps mais les clients, voyant combien c'est facile à faire ne lui donne plus de pourboire. Pire encore, ils ont même le sentiment qu'ils le paient trop cher pour ce que ça vaut réellement.

Ça fait réfléchir, non?

{gallery}blogue/gallery/l-illusion-du-travail{/gallery}